Ebook

 In Uncategorized

Vous vous êtes souvent demandé si vos bijoux (bracelets, boucles d’oreilles…) étaient faits d’un alliage résistant ou si votre alliance en or jaune ou or rose ne risquait pas de se déformer avec le temps ? Certaines méthodes et valeurs ne trompent pas concernant la dureté des matériaux. Découvrez l’indice Vickers !

Un test de dureté

Tous les matériaux ne sont pas équivalents lorsqu’il s’agit de résister aux chocs de la vie quotidienne. Certains alliages se déformeront donc rapidement après une chute ou un accrochage, modifiant à jamais leur forme d’origine. C’est en partie cette résistance qui différencie les bijoux fantaisie des véritables pièces de qualité, celles que vous pourrez conserver à vie.

Plusieurs tests peuvent être effectués sur les matériaux afin de déterminer leur dureté et donc leur résistance. On peut par exemple faire une mesure de la dureté grâce à un essai par rebondissement (faire tomber un objet sur la matière à tester) ou par pénétration. La méthode par rebond étant plus utile pour les élastomères, nous parlerons ici de la seconde méthode, plus pertinentes pour tout ce qui concerne les pièces métalliques.

Les essais par pénétration et l’indice Vickers

Le principe est le suivant – un pénétrateur indéformable est pressé contre le matériau à tester afin de laisser une empreinte. On peut ensuite déduire la dureté du matériau sur base des dimensions de celle-ci. On calcule donc la profondeur de pénétration.
Les principaux indices et essais sont alors ceux de Brinell, de Rockwell, et l’essai Vickers.

Toutes ces méthodes ont la même utilité, mais l’essai Vickers est souvent considéré comme le plus facile à faire, de par ses conditions moindres (Les machines d’essai de microdureté sont universelles, la taille du pénétrateur n’impacte pas les calculs nécessaires, et il ne faut pas en changer suivant le matériau).
Il permet par conséquent une grande polyvalence au niveau des types de matériaux pouvant être testés, qu’ils soient tendres ou durs. Cet essai Vickers est donc idéal pour la joaillerie et ses nombreux matériaux métalliques différents !

Ainsi, si les méthodes de Brinell et Rockwell se font avec un testeur sous forme de bille(s) en métaux (généralement en carbure.), l’essai de dureté Vickers est fait avec un testeur de dureté de forme pyramidale à base carrée et normalisée en diamant, dont l’angle au sommet et entre les faces est de 136°.

Il est important de noter que la pression ainsi exercée sur les matériaux est conservée pendant une durée de 15 secondes. L’indice est alors dépendant de la diagonale de l’empreinte laissée.
Pour trouver l’indice, on utilise alors la formule suivante :

où HV représenté l’indice de dureté de Vickers, F la force appliquée par la pointe (en Newtons), d la moyenne des diagonales de l’empreinte (en mm), et g l’accélération terrestre (9,80655 m/s²).

Indice Vickers de nos bagues

Les alliances de mariage Acredo By LoveRings possèdent un indice Vickers supérieur à la moyenne des autres bijoutiers. Cela signifie que l’alliage de nos bagues est supérieur en indice Vickers que l’indice moyen des bagues du même genre, particulièrement nos bagues monochromes, dont les indices de dureté se situent entre 180 et 270 HV.

Autrement dit, nos alliances résisteront à de plus grands poids que la plupart des bagues, même sur une durée prolongée. De quoi éviter qu’un accrochage malencontreux ne provoque une déformation de votre bague !

N’hésitez pas à découvrir nos alliances et bagues de fiançailles entièrement personnalisables ! Pour homme ou pour femme, en or 9, 14, 18 et même 22 carats ainsi qu’en palladium et en platine, avec ou sans diamants ou pierres précieuses, imaginez la bague parfaite, nous la créerons pour vous !

Recent Posts

Leave a Comment

J'accepte de recevoir les emails de la part de LoveRings ains que mon guide gratuit. (LoveRings s'engage à ne pas envoyer de spam ou à partager vos informations)
Choix des alliances de mariage
GUIDE OFFERT !
Trouvez vos alliances coup de coeur avec LoveRings